Bandeau 1

Comment devenir modéliste

Le modélisme naval est une activité accessible à tous. De 10 ans à 90 ans, chacun peut construire des maquettes et les faire naviguer pour son plus grand plaisir. Il suffit d’en avoir vraiment envie, de ne pas être trop maladroit, d’être soigneux et patient, d'aimer le travail bien fait et de disposer d’un peu de temps.

 

Le matériel nécessaire est relativement simple pour débuter: une petite scie à découper, des pinces et tournevis, un marteau, un cutter, divers pinceaux, limes, papier de verre, un petit fer à souder électrique et divers petits outils que chacun possède chez soi. Avec ce simple attirail, il est déjà possible de faire du bon travail. Un coin tranquille pour travailler st grandement souhaitable…

 

Bien sûr, au fil du temps et de sa propre progression, il sera utile de s’équiper un petit outillage électrique au premier rang duquel vient la mini perceuse genre Dremel, puis la scie à chantourner électrique, la ponceuse à bande, le compresseur, le pistolet à peinture, l’aérographe…

Pour les plus pointus (ou moustachus si l’on préfère) on pensera aussi au tour puis à une nouveauté qui va révolutionner notre passe-temps favori: l’imprimante 3D. Mais c’est là affaire de spécialistes et peu de modélistes possèdent ce genre de matériel.

 

Le modéliste navigant a également besoin d’un ensemble de télécommande: émetteur, récepteur et servos. Heureusement, les bateaux nécessitent rarement un matériel compliqué et un petit ensemble radio bon marché fera parfaitement l’affaire.

 

On peut acquérir les bases de la construction d’un modèle dans un club, ce qui permettra par ailleurs souvent d’accéder à un outillage qu’on ne possède pas à titre personnel. On peut aussi apprendre un certain nombre de techniques (découpe, soudage, ponçage, collage, peinture etc) dans un club.

 

Mais sachez que le principal de l’apprentissage se fait seul. En effet, chaque modéliste à ses trucs, ses façons de faire qui ne sont pas forcément les mêmes que ceux du copain et qui ne lui conviendront pas nécessairement. Et surtout, le modéliste qui rencontre un problème de construction n’ a pas la recette miracle; il va lui falloir improviser et imaginer sa propre solution, son propre procédé en fonction de ses connaissances, de ses aptitudes, des matériaux et de l’outillage dont il dispose.

 

Le plus simple est de commencer avec un kit du commerce. Avoir une coque en plastique déjà prête simplifie énormément le travail et permet d’acquérir les bons gestes et de prendre les bonnes habitudes. Après un ou deux kit, on en vient le plus souvent à vouloir construire une maquette qui n’existe pas en kit. Il faudra alors travailler d’après de simples plans. Un jour peut-être faudra-t-il aussi dessiner les plans du bateau de vos rêves car ceux-ci n’existent pas dans le commerce…

Faire une maquette sur plan est vraiment passionnant. Souvent, le plan possédé n’a pas été conçu pour la réalisation de la maquette et il faut alors faire preuve d’imagination et d’ingéniosité pour l’adapter.

 

 Ces deux qualités imagination et ingéniosité seront également nécessaires pour résoudre les nombreux problèmes quotidiens du modéliste travaillant sur plan:

J’ai telle pièce à fabriquer: Comment vais-je faire ? Quelle(s) matière(s) vais-je employer ?, Quels outils vais-je utiliser ?, Comment contourner telle difficulté ?

 

Ceci peut paraître inquiétant pour le profane, mais c’est en fait ce qui est le plus passionnant dans cette activité: Quel plaisir d’avoir réussi à surmonter une difficulté, d’avoir appris une nouvelle technique ! Quel plaisir de contempler le résultat des ses efforts !

 

 

N’oublions pas la motorisation et la télécommande des modèles. Là encore, la plupart des modélistes n’ont pas les connaissances nécessaires pour adapter leur matériel  électronique à un besoin particulier, mais dans un club, on trouve toujours un copain qui s’y connait et qui pourra vous conseiller et vous aider. Quand à l’électricité, il suffit d’un minimum de connaissances pour le câblage du moteur, des éclairages etc. Et là encore les copains du club peuvent s’avérer d’un grand secours…

 

 

Un autre intérêt de construire une maquette réside dans la connaissance du bateau original qu’il faut nécessairement acquérir pour faire un modèle fidèle. Il faut alors se transformer en enquêteur pour trouver les renseignements utiles. Quel bonheur de disposer d’Internet pour ces recherches…

 

Si vous aimez les bateaux, si vous aimez bricoler, si vous aimez relever les défis, lancez-vous dans le modélisme naval !

 

 

Accueil

 

Date de dernière mise à jour : 20/04/2015